Reportage photographique: “L’Art équestre sans mors” – Jossy Reynvoet

Pasjo monté en liberté avec le « cordeo ». Il est possible de monter en sécurité avec le « cordeo » si le cheval est bien entrainé et s’il y à une confiance mutuelle entre le cavalier et son cheval. © 2015, photo: Mandy Lomé
Article précédent“L’Art équestre sans mors” – Jossy Reynvoet: interview exclusive par Weltexpress
Article suivantLigue de champion: Réal Madrid gagne à l’extérieur 2:1 contre le F.C. Bavière Munich

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here