Le F.C. Bayern München bat Borussia Dortmund dans le finale de coupe de Fédération allemande de football des hommes dans le stade olympique de Berlin dans les tirs au but avec 4:3

0
298
© Münzenberg Medien, foto: Stefan Pribnow, 2016

Berlin, l’Allemagne (Weltexpress). Maison complète! Dans le stade olympique de Berlin ainsi que dans le “Hofbräu Berlin” les gens faisaient la queue pour y entrer.

Vers 20 heures les deux endroits étaient complètement pleins. Trois journalistes du WELTEXPRESS poursuivaient le finale avec quelques roteuses au „Hofbräu Berlin“. Avec de verres pleins, des bancs pleins et les pleines tables déjà avant le début du jeu il y avait une ambiance parfaitement bonne. Bien que quelques douzaines de fans noir-jaune étaient là, les fans rouges du F.C. Bayern dominaient la scène.

Mais tous voyaient 90 minutes et de plus une prolongation sans but. L’entraîneur de Dortmund, Thomas Tuchel, prescrivait évidemment à ses joueurs de ne pas s’engager dans le football de possession de balle de son adversaire Pep Guardiola. Ainsi les Bavarois de Munich ne réalisaient que deux douzaines de tirs au but, don’t seulement trios cadrés.

Mais aussi les contre-attaques de Borussia Dortmund restaient infructueuses. Les balles longtemps frappées n’arrivaient pas toujours au Marco Reus ou Pierre-Emerick Aubameyang et si, alors ne venaient pas par la rangée défensive de l’opposant dans cette nuit de samedi. D’une „bataille à la frontière de douleur“ était la parole au “Spiegel-Online” (22.05.2016). C’étaient certainement pertinent pour Ribery et Hummels, qui devaient faire s’échanger à cause des crampes beaucoup plus . A vrai dire Ribery aurait dû quitter le champ beaucoup plus tôt, mais l’impartial se montrait partial. Fritz ne donnait pas la carte rouge pour la gifle de Ribery contre Gonzalo Castro (39.). Qui sait si Tuchel avait changé la tactique pour les deuxièmes 45 minutes pour convaincre le vieux et nouveau champion allemand décimé.

„La bataille à la frontière de douleur“ était exacte d’ailleurs aussi concernant les événements dans “Hofbräu Berlin”. Avec le temps et des rivières de bière, l’humeur devenait plus lâche et pure. Le “Hofbräu” écumait non seulement dans le verre, mais encore aux tirs au but succédant. Neuer repoussait un tir de Bender et Sokrates frappait du point seulement le poteau.

Parce que sur le côté des Munichois seulement Joshua Kimmich ne pouvait pas marquer un but, la Bavière gagnait à la fin d’un bon finale de coupe de Fédération allemande de football avec 4:3.

LAISSER UN COMMENTAIRE