La „Grüne Woche“ (semaine verte) à Berlin- Avec le Maroc en tant que pays jumelé – La Russie ne vient pas

0
446
Internationale Grüne Woche 2016 © Messe Berlin GmbH

Berlin, Allemagne (Weltexpress). Quand il s’agit à Berlin de la bouffe et des boissons, alimentations et agriculture, animaux à flatter et flaner afin de deguster, eh bien voilà, c’est donc le temps de la „Grüne Woche“, la semaine verte.

Certes, la foire ne dure plus aussi longtemps, et si elle est toujours verte, eh bien, on pourrait en discuter, mais depuis 1926, le nom est fixe pour la manifestation de l’agriculture régionale ainsi que celle du monde entier.

Peu importe si la notion et l’objet correspondent, vont se dire les spectateurs, le principal c’est les marchandises et le spectacle, la boustifaille et les verres à boire. Ainsi, la semaine verte, qui ne l’est pas en vérité, est probablement la foire de Berlin la plus frequentée. Il y a un an, les responsables de la foire Berlin GmbH se réjouissaient comme organisateur de plus de 415 000 visiteurs sous la tour émettrice de radio.

Au 90ème anniversaire cette année, la première foire a eu lieu en 1926, certains osent espèrer d’encore plus. L’organisateur attend pendant les „dix jours de foire plus de 400.000 visiteurs spécialisés et visiteurs privés“. Si le souhait et la réalité sont en cohérence, nous en informerons.

Cependant, nous pouvons écrire a que l’un des plus grands exposants de la foire tourne le dos. „La Russie ne s’est pas faite inscrire“, explique le porte-parole de presse Wolfgang Rogall. Bien, sans la politique de la République fédérale d’Allemagne (RFA) ainsi que de l’Union européenne (UE) et aux sanctions contre des Russes, ce ne se serait pas passé. Rogall pense que le refus n’a pas à faire avec un boycottage des Russes.

Si on doit s’abstenir de la vodka et du caviar pendant la semaine verte et si la foire devient moins internationale ainsi, cela semble aussi égal comme le vertige d’étiquettes.

Pourtant la Russie, comme Heike Jahberg et Maris Hubschmid écrivent dans le „Tagesspiegel“ (09.01.2016) etait„ représentée depuis 1993 sur la semaine verte, depuis 2006 comme l’un des plus grands exposants“ et même „le deuxième pays de partenaire“. Quand on divise l’espace entre Lisbonne et Wladiwostock quasiment en deux, c’est une perte enorme et tout autre que bien.Et un plus grand chiffre d’exposants d’autres pays, par exemple, de la Norvège ou du Maroc ne seront pas une compensation suffisante.

Quoi reste ? Du 15 au 24 janvier, 1 660 exposants de 65 pays présenterons marchandise et spectacles à gogo sur au total 118 000 mètres carrés. Cependant, cette fois ci le Maroc est le pays jumelé de la « Grüne Woche ». Le royaume du Maroc commence la foire le 14 janvier dans le City-Cube avec une fête des „mille et une nuits“, annonce la Messe-Berlin GmbH à laquelle „3 500 invitès d’honneur“ seraient attendus.

Sous peu vous allez lire, ici dans le „Weltexpress“, plus encore du Maroc, la semaine verte, certains exposants ainsi que ses marchandises et spectacles.

LAISSER UN COMMENTAIRE